IUCN logo

Human Resources
Management System

content-background
pdf
Organization Logo

Coordinateur du projet Mangrove

Poste vacant n°:   4082
Unité:   Programme Marin et Côtier
Organisation:   International Union for Conservation of Nature (IUCN)
Lieu:   , Dakar, Sénégal
Supervision:   Regional Marine and Coastal (MACO) Programme Coordinator- IUCN West and Central Africa Programme – PACO
Taux d'activité:   100%
Grade:   P2
Date d'entrée prévue:   1. juillet 2019
Type de contrat:   Determiné (12 mois avec possibilité de renouvellement)
Date limite:   23. juin 2019
CONTEXTE
L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) est une union de Membres composée de gouvernements et d’organisations de la société civile. Elle offre aux organisations publiques, privées et non-gouvernementales les connaissances et les outils nécessaires pour que le progrès humain, le développement économique et la conservation de la nature se réalisent en harmonie. Créée en 1948, l’UICN s’est agrandie au fil des ans pour devenir le réseau environnemental le plus important et le plus diversifié au monde. Elle compte avec l’expérience, les ressources et le poids de ses 1300 organisations Membres et les compétences de plus de 13 000 experts. Elle fait aujourd’hui autorité au niveau international sur l’état de la nature et des ressources naturelles dans le monde et sur les mesures pour les préserver. Nos experts se divisent en six Commissions, dédiées à la sauvegarde des espèces, au droit de l’environnement, aux aires protégées, aux politiques économiques et sociales, à la gestion des écosystèmes, et à l’éducation et la communication.

Dans le cadre de la mise en œuvre du Programme Indicatif Régional (PIR) de l'Union européenne en Afrique de l’Ouest 2014–2020 (11e Fonds européen de développement), dans le Domaine prioritaire 3 : Résilience, sécurité alimentaire et nutritionnelle et ressources naturelles, il a été retenu en concertation avec la CEDEAO et l’UEMOA une action d'appui à la préservation de la biodiversité et des écosystèmes fragiles, à la gouvernance environnementale et au changement climatique en Afrique de l’Ouest.

C’est dans ce cadre qu’a été adopté par l’UE, la CEDEAO et l’UEMOA, le Programme d’appui pour la préservation de la biodiversité et les écosystèmes fragiles, à la gouvernance régionale et au changement climatique en Afrique de l’Ouest (PAPBio) (ROC/FED/039-269) au terme d’une concertation menée dans 14 pays (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Ghana, Guinée, Guinée Bissau, Liberia, Mali, Mauritanie, Niger, Nigéria, Sénégal, Sierra Leone et Togo), et pour un budget total de 53,5 millions d’euros, dont 45 millions d’euros de contribution du 11ème FED-PIR-AO.

Dans le cadre du programme PAPBio, l’UE a signé avec l’UICN deux conventions de financement :
• La Convention de Financement en vue de la mise en œuvre de la Composante 1 « Gestion des forêts de mangroves du Sénégal au Bénin » ; et
• La Convention de Financement en vue de la mise en œuvre de la Composante 2 « Gouvernance Régionale des Aires Protégées en Afrique de l’Ouest ».

Ces deux conventions de financement seront mises en œuvre par l’UICN en synergie et en complémentarité réciproques, et seront articulées avec les autres initiatives régionales que l’UICN mène dans le secteur de la gestion des aires protégées, la gestion durable de l’eau et la conservation du littoral.

Afin d’assurer la mise en œuvre efficace, par l’UICN, des accords contractuels relatifs au projet intitulé « Gestion des forêts de mangroves du Sénégal au Bénin », l’UICN recrute un Coordonnateur de projet de talent et de capacité exceptionnelle. L’objectif global du projet est d’atteindre une protection intégrée de la diversité et des écosystèmes fragiles de Mangrove en Afrique de l’Ouest et leur résilience renforcée aux changements climatiques. Le projet s’inscrit dans les politiques et stratégies environnementales de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) et de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le Protocole additionnel sur les mangroves de la Convention d’Abidjan, le cadre stratégique de l’UE pour lequel il contribue aux objectifs spécifiques du Domaine thématique « Environnement et Changement Climatique » du Programme « Biens Publics Mondiaux et Défis ». Le projet s’inscrit également dans l’Agenda 2030 en contribuant aux Objectifs de Développement Durable 13, 14 et 15, ainsi qu’aux Objectifs d’Aichi de la Convention sur la Diversité Biologique.
DESCRIPTIF DE POSTE
MAJOR RESPONSIBILITIES:

Le coordinateur sera chargé de la gestion technique, administrative et financière quotidiennes et la conduite de l’ensemble des opérations de mise en œuvre du projet. Il assurera la mise en place et l’animation des partenariats multiples et des contrats avec les codemandeurs. Il sera responsable de la mise en place et opérationnalisation d’un système de suivi et apprentissage efficace. Le poste requièrt à la fois de la flexibilité et de la rigueur dans la gestion de cycle de projet, ainsi que de fortes qualités interpersonnelles, des capacités de dialogues et de leadership dans la conduite de processus multi partenariaux complexes.

SPECIFIC DUTIES:

- Conduire l’ensemble des opérations de mise en œuvre du projet, y compris la gestion technique, administrative et financière quotidiennes ;
- En collaboration avec les collègues de l’UICN, assurer le fonctionnement efficace de synergie opérationnelle entre les deux projets du PAPBio dont l’UICN est en charge, à savoir : le projet de la Composante 1 « Gestion des forêts de mangroves du Sénégal au Bénin » et le projet de la Composante 2 « Gouvernance Régionale des Aires Protégées en Afrique de l’Ouest » ;
- Appuyer la mise en place et assurer le suivi efficace des contrats avec les partenaires pour la mise en œuvre réussie du projet ;
- Coordonner la mise en œuvre et le suivi efficaces du programme de subventions aux initiatives locales prévues dans le cadre du projet, cela en collaboration avec les codemandeurs ;
- Mettre en place et opérationnaliser, en collaboration avec les dodemandeurs, un cadre de suivi et apprentissage de la mise en œuvre du projet au niveau des paysages prioritaires et des sites ;
- Mettre en place et assurer le fonctionnement d’un système efficace de coordination des activités du projet entre l’UICN et les codemandeurs, et entre les différents paysages et sites prioritaires ;
- Assurer la mise en place et le fonctionnement du système de suivi-évaluation du projet pour assurer le suivi, documentation, apprentissage et rapportage cohérents et efficaces du projet à travers les partenaires et les paysages et sites prioritaires ;
- Rapporter très régulièrement le déroulement des activités au Coordinateur MACO ;
- Coordonner la collaboration avec les membres des Commissions UICN impliquées dans la mise projet ;
- Rédiger des rapports de suivi semestriels et annuels ;
- Voyager régulièrement sur les sites de mise en œuvre pour faire le suivi de la mise en œuvre des projets ;
- Animer des ateliers et autres réunions de travail ;
- Faire les autres tâches qui seront demandées par le superviseur direct.
QUALIFICATIONS ET COMPÉTENCES EXIGÉES
  • Diplôme au minimum de masters en sciences et gestion de l’environnement, gestion des ressources naturelles, gestion du domaine marin et côtière, ou équivalent ;

• Minimum 10 ans d’expérience professionnelle dans la conservation de la nature, gestion de l’environnement et des ressources naturelles et le développement ;

• Un minimum de 7 ans avérés en gestion de projets et de portefeuilles impliquant plusieurs pays et partenaires ;

• Une expérience avérée dans la conduite d’initiatives multi-partenariales impliquant les états et les institutions interétatiques et multilatéraux ;

• Expérience avérée en gestion administrative et financière de portefeuille;

• Une expérience avérée dans la gestion d’équipes multidisciplinaires et multiculturelles ;

• Une expérience avérée avec les procédures administratives et financières de l’Union Européenne et dans la conduite des projets financés par l’UE. La bonne maîtrise des procédures administratives et financières d’autres institutions comme la Banque Mondiale et L’UEMOA serait un atout ;

• Excellente maîtrise du français et de l’anglais, écrit et parlé. La connaissance supplémentaire du portugais serait un atout ;

• Démontrer d’excellentes capacités de rédaction, synthèse et communication

• Capacité de voyager régulièrement au niveau régional et international, parfois dans des conditions difficiles ;

• Capacité à travailler sous pression et être flexible ;
CANDIDATURES

Les personnes intéressées sont priées de postuler par le biais du "Système de gestion des ressources humaines", en ouvrant l'annonce de poste vacant et cliquant sur le bouton "Apply".

Chaque candidat(e) doit créer son propre compte dans le système. Aucune postulation ne sera acceptée aprés la date de clôture. Les candidatures sont recevables jusqu'à 24h00 en Suisse (GMT + 1h / GMT + 2h pendant la période d'heure d'été, DST). Veuillez noter que seuls les candidats sélectionnés seront personnellement contactés pour participer aux entretiens.

D'autres postes vacants sont annoncés sur le site web de l'UICN: http://www.iucn.org/involved/jobs/


À propos de l’UICN

L’UICN est une union de Membres composée de gouvernements et d’organisations de la société civile. Elle offre aux organisations publiques, privées et non-gouvernementales les connaissances et les outils nécessaires pour que le progrès humain, le développement économique et la conservation de la nature se réalisent en harmonie.

Créée en 1948, l’UICN s’est agrandie au fil des ans pour devenir le réseau environnemental le plus important et le plus diversifié au monde. Elle compte avec l’expérience, les ressources et le poids de ses plus de 1300 organisations Membres et les compétences de ses plus de 10 000 experts. Elle est l’un des principaux fournisseurs de données, d’évaluations et d’analyses sur la conservation. Sa taille lui permet de jouer le rôle d’incubateur et de référentiel fiable de bonnes pratiques, d’outils et de normes internationales.

L’UICN offre un espace neutre où diverses parties prenantes – gouvernements, ONG, scientifiques, entreprises, communautés locales, groupes de populations autochtones, organisations caritatives et autres – peuvent travailler ensemble pour élaborer et mettre en œuvre des solutions pour lutter contre les défis environnementaux et obtenir un développement durable.

Travaillant de concert avec de nombreux partenaires et soutiens, l’UICN met en œuvre un portefeuille vaste et divers de projets liés à la conservation dans le monde. Associant les connaissances scientifiques les plus pointues et le savoir traditionnel des communautés locales, ces projets visent à mettre un terme à la disparition des habitats, à restaurer les écosystèmes et à améliorer le bien-être des populations.

http://www.uicn.org/fr
https://twitter.com/IUCN/