IUCN logo

Human Resources
Management System

content-background
pdf
Organization Logo

Chef de Projet PREE au Tchad

Poste vacant n°:   5336
Unité:   Programme Thématique Eau et Zones Humides
Organisation:   International Union for Conservation of Nature (IUCN)
Lieu:   Bureau régional pour l'Afrique Centrale et Occidentale, Ouagadougou, Burkina Faso
Supervision:   Coordinateur du projet PREE - ACO
Taux d'activité:   100%
Grade:   P1
Date d'entrée prévue:   1. juin 2020
Type de contrat:   Determiné (12 mois avec possibilité de renouvellement)
Date limite:   31. mai 2020 (prolongé)
CONTEXTE
L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) est une union de Membres composée de gouvernements et d’organisations de la société civile. Elle offre aux organisations publiques, privées et non-gouvernementales les connaissances et les outils nécessaires pour que le progrès humain, le développement économique et la conservation de la nature se réalisent en harmonie. Créée en 1948, l’UICN s’est agrandie au fil des ans pour devenir le réseau environnemental le plus important et le plus diversifié au monde. Elle compte avec l’expérience, les ressources et le poids de ses 1300 organisations Membres et les compétences de plus de 13 000 experts. Elle fait aujourd’hui autorité au niveau international sur l’état de la nature et des ressources naturelles dans le monde et sur les mesures pour les préserver. Ses experts se divisent en six Commissions, dédiées à la sauvegarde des espèces, au droit de l’environnement, aux aires protégées, aux politiques économiques et sociales, à la gestion des écosystèmes, et à l’éducation et la communication.

L’UICN et ses partenaires, avec l’appui de l’Agence Suédoise pour le Développement International (Asdi), est engagée, depuis plus d’une décennie, dans la mise en place et l’amélioration de l’efficacité de la gouvernance environnementale en Afrique de l’Ouest, cela en réponse aux défis et préoccupations des pays de la région et dans le cadre des institutions d’intégration régionale. C’est ainsi que l’UICN et l’Asdi sont convenu en 2017 de la formulation du projet « Partenariat Régional sur l’Eau et l’Environnement », pour mettre à l’échelle et étendre les interventions en matière de gouvernance environnementale aux bassins transfrontaliers de l’Afrique centrale et occidentale avec un focus sur le bassin du Tchad, de la Volta, du Lac Tchad et le Massif du Fouta Djallon.

Le projet PREE, qui est opérationnel depuis le début du mois de mars 2020, a comme objectif spécifique, la mise en œuvre de la gestion intégrée des ressources en eau et la résilience des communautés et des écosystèmes afin de prévenir et de gérer les conflits d’usage des ressources naturelles. Il est conçu pour une durée initiale de deux ans, mais si la mise en œuvre est satisfaisante cette durée passerait à 4 ans.

Afin d’assurer la mise en œuvre cet accord de financement avec l’Asdi, l’UICN recrute un chef de projet qui pourra contribuer avec son équipe, à travers un partenariat national et local efficace, à renforcer la résilience des écosystèmes naturels et des communautés locales dans les sous bassins du Chari et Logone.
DESCRIPTIF DE POSTE
Responsabilités générales
Le/la chef du projet sera placé(e) sous la supervision directe du Coordinateur du PREE basé à Ouagadougou. Il/elle sera chargé (e) d’une part de la mise en œuvre technique et administrative du projet et d’autre part de valoriser les réalisations du projet et d’en assurer la cohérence avec des initiatives connexes. Sous la supervision directe du Coordinateur du PREE, le Chef de Projet est le premier responsable du Projet au Tchad, sur les plans programmatique et technique.

RESPONSABILITES SPECIFIQUES

1. Planification et mise en œuvre du projet
- Superviser et coordonner le développement et la mise en œuvre de toutes les activités du projet dans la région du projet selon les plans de travail annuels ;
- Travailler en étroitement avec les responsables locaux du Ministère de tutelle de l’UICN ;
- Travailler étroitement avec les autres administrations et les responsables des autres projets en développement dans la zone d’intervention ;
- Entretenir de bonnes relations avec les autorités administratives et les acteurs pouvant influencer les résultats du projet afin d’assurer le succès de sa mise en œuvre ;
- Assurer le contact régulier avec les autres partenaires de la conservation dans la région et si possible, assurer le développement des activités conjointes.
- Assurer l’échange régulier d’informations avec la coordination du PREE à Ouagadougou (Burkina Faso) et le Programme UICN Cameroun en charge de la mise en œuvre du projet BRIDGE 4;
- Développer un mécanisme approprié d’implication des populations aux activités du projet ;
- Préparer les TDR et coordonner les travaux des consultants nationaux ;
- Assurer la représentation locale de l’UICN et le développement des partenariats stratégiques ;
- Mettre en œuvre les recommandations du Comité de Pilotage ;
- Contribuer et participer aux activités développées par les plateformes nationales et transfrontalière mises en place par le projet BRIDGE 3 afin de bâtir la gouvernance, la conservation et la gestion durable des ressources naturelles des sous bassins du Chari et Logone.

2. Gestion du projet
- Planifier les activités trimestrielles et annuelles et le budget y afférent en collaboration avec les autres partenaires et assurer sa mise en œuvre ;
- Assurer la préparation technique et financière des rapports du projet dans le délai et coordonner le suivi évaluation interne des performances du projet et du personnel d’appui du projet ;
- Travailler en étroite collaboration avec les autres responsables de la coordination régionale du projet ;
- Assurer la mise en œuvre technique et financière du projet, sous la supervision du Coordinateur du PREE ;
- Travailler en étroite collaboration avec les services compétents de la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT) pour les initiatives de développement dans les deux sous bassins du Chari et Logone, entre autres.
QUALIFICATIONS ET COMPÉTENCES EXIGÉES
  • Etre titulaire d'un diplôme d'études supérieures (bac + 5 au moins) dans un des domaines de l’environnement et du développement rural ;

• Avoir au minimum 5 ans d’expérience dans le domaine de la gestion durable des ressources naturelles, particulièrement dans le domaine de la gouvernance environnementale ;

• Avoir une excellente connaissance du contexte environnemental, politique, économique et social de la gestion de l’environnement dans le bassin du Tchad ;

• Avoir une expérience avérée en matière de gestion technique, administrative et financière ;

• Avoir une expérience avérée en matière de développement et de gestion de projet, ainsi qu’en matière de recherche de financement;

• Avoir un excellent niveau de langue parlée et écrite en français et une bonne pratique de l'anglais ;

• Avoir une pratique usuelle des outils et logiciels informatiques de bureau et de communication électronique.

• Autres critères
Une expérience démontrée de travail en réseaux multidisciplinaires


• La connaissance d’au moins une des langues locales serait un atout ;

• Des aptitudes en communication et pour le travail en équipes multidisciplinaires et multilingues ;

• Une grande capacité d'organisation, de synthèse et de rédaction de rapports
CANDIDATURES

Les personnes intéressées sont priées de postuler par le biais du "Système de gestion des ressources humaines", en ouvrant l'annonce de poste vacant et cliquant sur le bouton "Apply".

Chaque candidat(e) doit créer son propre compte dans le système. Aucune postulation ne sera acceptée aprés la date de clôture. Les candidatures sont recevables jusqu'à 24h00 en Suisse (GMT + 1h / GMT + 2h pendant la période d'heure d'été, DST). Veuillez noter que seuls les candidats sélectionnés seront personnellement contactés pour participer aux entretiens.

D'autres postes vacants sont annoncés sur le site web de l'UICN: http://www.iucn.org/involved/jobs/


À propos de l’UICN

L’UICN est une union de Membres composée de gouvernements et d’organisations de la société civile. Elle offre aux organisations publiques, privées et non-gouvernementales les connaissances et les outils nécessaires pour que le progrès humain, le développement économique et la conservation de la nature se réalisent en harmonie.

Créée en 1948, l’UICN s’est agrandie au fil des ans pour devenir le réseau environnemental le plus important et le plus diversifié au monde. Elle compte avec l’expérience, les ressources et le poids de ses plus de 1300 organisations Membres et les compétences de ses plus de 10 000 experts. Elle est l’un des principaux fournisseurs de données, d’évaluations et d’analyses sur la conservation. Sa taille lui permet de jouer le rôle d’incubateur et de référentiel fiable de bonnes pratiques, d’outils et de normes internationales.

L’UICN offre un espace neutre où diverses parties prenantes – gouvernements, ONG, scientifiques, entreprises, communautés locales, groupes de populations autochtones, organisations caritatives et autres – peuvent travailler ensemble pour élaborer et mettre en œuvre des solutions pour lutter contre les défis environnementaux et obtenir un développement durable.

Travaillant de concert avec de nombreux partenaires et soutiens, l’UICN met en œuvre un portefeuille vaste et divers de projets liés à la conservation dans le monde. Associant les connaissances scientifiques les plus pointues et le savoir traditionnel des communautés locales, ces projets visent à mettre un terme à la disparition des habitats, à restaurer les écosystèmes et à améliorer le bien-être des populations.

http://www.uicn.org/fr
https://twitter.com/IUCN/