IUCN logo

Human Resources
Management System

content-background
pdf
Organization Logo

Chargé de projet “Opportunités au Sahel”- Burkina Faso

Vacancy #:   5441
Unit:   Burkina Faso Programme Unit
Organization:   International Union for Conservation of Nature (IUCN)
Location:   Burkina Faso Programme Office, Ouagadougou, Burkina Faso
Reporting to:   Chef de Programme Burkina Faso
Work percentage:   100%
Grade:   P1
Expected start date:   01 December 2020
Type of contract:   Fixed-term (13 months with possibility of renewal)
Closing date:   25 October 2020
BACKGROUND
CONTEXTE

L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) est une union de Membres composée de gouvernements et d’organisations de la société civile. Elle offre aux organisations publiques, privées et non-gouvernementales les connaissances et les outils nécessaires pour que le progrès humain, le développement économique et la conservation de la nature se réalisent en harmonie. Créée en 1948, l’UICN s’est agrandie au fil des ans pour devenir le réseau environnemental le plus important et le plus diversifié au monde. Elle compte avec l’expérience, les ressources et le poids de ses 1300 organisations Membres et les compétences de plus de 13 000 experts. Elle fait aujourd’hui autorité au niveau international sur l’état de la nature et des ressources naturelles dans le monde et sur les mesures pour les préserver. Nos experts se divisent en six Commissions, dédiées à la sauvegarde des espèces, au droit de l’environnement, aux aires protégées, aux politiques économiques et sociales, à la gestion des écosystèmes, et à l’éducation et la communication.

Dans le cadre de la mise en œuvre de son mandat global de lutte contre la désertification, le Mécanisme Mondial de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (CNULD) apporte une contribution à la résolution de ces problèmes liés à la Désertification / Dégradation des Terres et Sécheresse par le renforcement des capacités, le partage d'expériences réussies, le transfert de technologie, la fourniture d'un appui scientifique, la sensibilisation, la mobilisation de ressources et la fourniture de assistance aux pays pour la mise en œuvre de politiques aux niveaux national, sous régional, régional et international. Ainsi, dans son cadre stratégique 2018-2030, la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification vise « un avenir qui évite, minimise et renverse la désertification / dégradation des terres et atténue les effets de la sécheresse dans les zones touchées à tous les niveaux et s'efforce de parvenir à un monde neutre en matière de dégradation des terres conforme au Programme de développement durable à l'horizon 2030, dans le cadre de la Convention ».

C’est dans ce cadre que le Mécanisme Mondial de la Convention des Nations Unies sur la Lutte contre la désertification a bénéficié d’un financement du Ministère Italien de l'Environnement, des Terres et de la Mer (IMELS) pour la mise en œuvre du Projet: « Créer des terres d’opportunités: transformer les moyens de subsistance grâce à la restauration du paysage au Sahel » désigné par « Projet d’opportunités au Sahel ». L’UICN est chargée de son exécution dans trois pays que sont le Burkina Faso, le Ghana et le Niger.

L’objectif global du projet est d’apporter une contribution significative et durable à la restauration du paysage au Sahel tout en créant des activités génératrices de revenus pour les communautés locales au Burkina Faso, au Ghana et au Niger. De façon spécifique, le projet vise les résultats suivants : (1) promouvoir la restauration des paysages et faciliter la pérennité de ces actions à travers la création d'emplois liés à la terre et d'opportunités génératrices de revenus pour les populations rurales du Sahel, au profit notamment des femmes et des jeunes ; (2) promouvoir et renforcer l'environnement propice à la mobilisation des investissements pour la restauration des paysages au profit des communautés locales dans certains pays du Sahel ; et (3) améliorer les moyens de subsistance des communautés rurales en établissant une production durable de produits des zones arides de grande valeur pour connecter les producteurs locaux aux marchés internationaux.

Afin d’assurer la mise en œuvre efficace des accords contractuels relatifs au projet, l’UICN recrute un Coordonnateur pays de projet pour le Burkina Faso aux talents et capacités exceptionnelles.
JOB DESCRIPTION
DESCRIPTIF DE POSTE

Responsabilités générales
Le/la coordinateur (trice) du projet au Burkina Faso sera placé(e) sous la supervision directe du/de la Coordinateur (trice) Régional (e) du « Projet Opportunités au Sahel » basé (e) à Ouagadougou, Burkina Faso. Il/elle sera chargé (e) d’une part de la mise en œuvre technique et administrative du projet et d’autre part de valoriser les réalisations du projet et d’en assurer la cohérence avec des initiatives connexes. Sous la supervision directe du/de la Coordinateur (trice) Régional (e) du projet, le/la Coordonnateur (trice) de Projet au Burkina Faso est le premier responsable du Projet dans le pays, sur les plans technique et financier, et assure la cohérence avec la mise en œuvre régionale.

Responsabilités spécifiques
1. Planification et mise en œuvre du projet
• Superviser et coordonner le développement et la mise en œuvre de toutes les activités du projet au Burkina Faso en collaboration avec la Coordination Régionale du projet;
• Travailler étroitement avec les responsables locaux du Ministère chargé de l’Environnement qui est le principal répondant du projet au Burkina Faso, notamment le Point Focal Opérationnel de la Convention des Nations sur la lutte contre la désertification ;
• Travailler étroitement avec les partenaires d’exécution du projet sur le terrain ;
• Assurer une bonne collaboration avec les administrations et les responsables des autres projets en cours d’exécution ou en développement dans la zone d’intervention, notamment les partenaires d’exécution en vue de créer les synergies nécessaires ou mettre en œuvre des initiatives conjointes ;
• Entretenir de bonnes relations de travail avec les services techniques déconcentrés, les autorités locales (administratives et coutumières), ainsi que les organisations et autres acteurs intervenant dans la zone du projet ;
• Assurer des échanges réguliers d’informations avec les chargés du même projet au Ghana et au Niger, ainsi qu’avec la Coordination Régionale du projet à Ouagadougou au Burkina Faso ;
• Développer des mécanismes appropriés pour l’implication des populations locales aux activités du projet ;
• Préparer les TDR et coordonner les travaux des consultants ;
• Mettre en œuvre les recommandations du Comité de Pilotage dans la composante du projet au Burkina Faso;

2. Gestion du projet
• Planifier les activités trimestrielles et annuelles et le budget y afférent en collaboration avec les autres partenaires et assurer sa mise en œuvre ;
• Préparer les rapports techniques et financiers du projet dans les délais contractuels ;
• Participer au développement d’un système approprié de suivi évaluation et d’apprentissage interne des performances du projet en étroite relation avec la Coordination régionale du projet ;
• Travailler en étroite collaboration avec les autres responsables de la coordination régionale du projet ;
REQUIREMENTS
  • Qualifications minimales requises
Etre titulaire d'un diplôme d'études supérieures (bac + 5 au moins) dans un des domaines de l’environnement et du développement rural ;


• Avoir au minimum 5 ans d’expérience dans le domaine de la gestion durable des ressources naturelles, particulièrement dans le domaine de la gouvernance environnementale ;

• Avoir une excellente connaissance du contexte environnemental, politique, économique et social de la gestion de l’environnement au Burkina Faso ;

• Avoir une expérience avérée en matière de gestion technique, administrative et financière ;

• Avoir une expérience avérée en matière de développement et de gestion de projet, ainsi qu’en matière de recherche de financement;

• Avoir un excellent niveau de langue parlée et écrite en français et une bonne pratique de l'anglais ;

• Avoir une pratique usuelle des outils et logiciels informatiques de bureau et de communication électronique;

• Autres critères
Des aptitudes en communication et pour le travail en équipes multidisciplinaires et multilingues


• Une grande capacité d'organisation, de synthèse et de rédaction de rapports.

• Une expérience démontrée de travail en réseaux multidisciplinaires;

• La connaissance d’au moins une des langues locales serait un atout

• Avoir de bonnes aptitudes à séjourner sur le terrain, dans des conditions parfois difficiles ;

• Des connaissances en développement de microentreprises agrosylvopastorales serait un atout
APPLICATIONS

Applicants are requested to apply online through the HR Management System, by opening the vacancy announcement and pressing the "Apply" button.

Applicants will be asked to create an account and submit their profile information. Applications will not be accepted after the closing date. The vacancy closes at midnight, Swiss time (GMT+1 / GMT+2 during Daylight Saving Time, DST). Please note that only selected applicants will be personally contacted for interviews.

Other job opportunities are published in the IUCN website: http://www.iucn.org/involved/jobs/


About IUCN

IUCN is a membership Union uniquely composed of both government and civil society organisations. It provides public, private and non-governmental organisations with the knowledge and tools that enable human progress, economic development and nature conservation to take place together.

Created in 1948, IUCN is now the world’s largest and most diverse environmental network, harnessing the knowledge, resources and reach of more than 1,300 Member organisations and some 10,000 experts. It is a leading provider of conservation data, assessments and analysis. Its broad membership enables IUCN to fill the role of incubator and trusted repository of best practices, tools and international standards.

IUCN provides a neutral space in which diverse stakeholders including governments, NGOs, scientists, businesses, local communities, indigenous peoples organisations and others can work together to forge and implement solutions to environmental challenges and achieve sustainable development.

Working with many partners and supporters, IUCN implements a large and diverse portfolio of conservation projects worldwide. Combining the latest science with the traditional knowledge of local communities, these projects work to reverse habitat loss, restore ecosystems and improve people’s well-being.

www.iucn.org
https://twitter.com/IUCN